Les abeilles, un maillon indispensable à notre environnement

Bavardages

Cette semaine nous vous parlions de notre parfum Tabac Miellé à travers notre Rendez-vous des parfums. Nous vous avons parlé du miel,  maintenant nous souhaitons vous parler de leurs créatrices : les abeilles.

Il s’agit d’un sujet très important aujourd’hui. Leur disparition augmente chaque année et menace tout notre éco-système.

Le rôle des abeilles dans l’environnement :

Tout d’abord, commençons par reprendre depuis le début. Vous n’êtes pas sans savoir que le rôle des abeilles dans l’environnement est très important, et même indispensable.

En effet, c’est grâce à la pollinisation que les abeilles permettent aux plantes de se reproduire. La pollinisation permet  le transport du pollen d’une fleur mâle à une fleur femelle de la même espèce. Plus précisément : cette reproduction se fait par le transport du pollen : la poudre jaune produite par les étamines vers le carpelle organe femelle de la fleur.

abeilles

Le rôle des abeilles est de butiner les fleurs et de ramener le pollen à la ruche pour ensuite en faire du nectar, du miel et de la cire. Les vents, les abeilles et d’autres insectes assurent la pollinisation des fleurs. La pollinisation : c’est le processus de reproduction des fleurs. De ce fait, l’évolution de la nature peut perpétuer. Cela fait 65 millions d’années que leur espèce existe et elle est aujourd’hui  mise en danger.

Plus de 80% des espèces végétales dépendent de la pollinisation. L’abeille contribue donc à l’équilibre de notre éco-système. Cela entraîne également la production du miel, cette filière agricole est non négligeable.

La cause de la disparition des abeilles :

La disparition des abeilles est premièrement causée par l’activité de l’homme.

L’une des première cause est l’utilisation irréfléchie et sauvage de nombreux pesticides dont les néo-nicotinoïdes. Ils sont effectivement mortels pour les abeilles et ne sont pour autant toujours pas interdits dans le commerce.

Les abeilles meurent de faims dans certaines régions à cause de la « monoculture ». C’est à dire qu’elles ne peuvent pas profiter de ce que leurs offrent la nature : ronce, pissenlit… qui sont considérées comme indésirables par les jardiniers et les agriculteurs en général.  Le manque des végétaux est en effet sûr à une agriculture intensive qui nuit à la biodiversité.

La disparition des abeilles ou « l’effondrement des colonies » est également causé par les éléments suivants :

  • les substances chimiques et des pesticides dans l’environnement.
  • les causes « pathogènes » (parasites, virus ou champignons).
  • une cause génétique (les abeilles sélectionnées pour leur productivité sont moins adaptées à leur milieu par manque de diversité génétique).
  • les ravages du frelon asiatique.
  • la pollution électromagnétique.
  • les pratiques des apiculteurs transportant leurs ruches afin de polliniser les cultures et affaiblissant leurs essaims par des voyages incessants.

Comment lutter contre leur disparition ?

Il serait idéal de trouver des moyens alternatifs aux pesticides trop agressifs pour les abeilles. Retrouver une agriculture plus respectueuse de l’environnement et une large sensibilisation reste à faire. L’abeille est un maillon indispensable des écosystèmes.

À notre échelle, nous pouvons lutter contre l’effondrement des colonies :

Manger du Miel

En plus d’être délicieux, le miel permet d’entretenir les ruches, mais aussi le travail des apiculteurs et donc l’existence des abeilles.

Cependant, il ne faut pas acheter n’importe quel pot de miel. Il faut privilégier le miel d’origine française. Où la mise en pot du miel est réglementée : pas d’additifs, pas de sirop ni de conservateurs. Or, à l’étranger, la réglementation est parfois moins stricte. Cela permet également de soutenir le commerce de proximité.

Planter des fleurs :

Afin d’aider les abeilles dans leur travail de pollinisation, il faut qu’elles aient le plus de pollen possible à disposition. Alors, si vous avez la chance de disposer d’un balcon ou d’un jardin, n’hésitez pas à planter des fleurs. En plus d’être décoratif, cela entretien notre éco-système.

N’hésitez pas à demander conseils à votre fleuriste concernant les espèces à adopter ! Selon les saisons et votre environnement.

Vous pouvez également leurs donner à boire, en disposant des petites coupelles remplies d’eau. N’oubliez pas d’y mettre quelques petits cailloux afin qu’elles puissent s’y poser en évitant la noyade !

Parrainer une ruche :

Enfin, pour aider les 50.000 apiculteurs de France face à la perte accrue de leurs cheptels d’abeille, il est possible de parrainer des ruches. « Un toit pour les abeilles »propose ainsi en quelques clics de financer des abeilles avec des tarifs adaptés aux bourses de chacun.

Soutenir les associations :

Ne pas hésiter à soutenir les associations qui luttent contre la disparition des abeilles comme :  makskika ou encore  sauvons les abeilles.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire, vous acceptez de laisser votre nom/pseudo pour affichage sur le site et votre adresse email pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l'anonymisation de vos commentaires.